Association Bordelaise des Utilisateurs de Logiciels libres

Accueil ›› Utilisation de logiciels libres ›› Système ›› Installation Debian SARGE par Net_Install

Installation Debian SARGE par Net_Install

Posté le vendredi 5 novembre 2004 par Bernard Mayer

La distribution Debian a la réputation d’être difficile à installer. Les choses ne sont pas rédhibitoires, tout évolue, et, si cela était peut-être vrai il y a quelques temps, c’est désormais à la portée de toute personne sachant ce qu’elle est en train de faire.

Certes, il y a quelques temps, ce n’était pas vraiment faux, mais un débutant pouvait y arriver. J’en veux pour preuve que j’y ai survécu. Depuis, les choses ont évolué. Désormais, j’utilise la procédure dite " net_install " qui, à partir d’un téléchargement minimal, permet de préparer une machine pour lui installer, via Internet, tout ce qui lui est nécessaire. Cela m’est rendu facile par le fait que je dispose d’un réseau local connecté à l’Internet. J’ignore s’il est possible de le faire en disposant juste d’un adaptateur ADSL.

Avant l’installation, il faut, bien sûr, une machine sur laquelle on désire réaliser cette installation. Cette machine peut-être minimaliste. À mon avis, il vaut mieux, pour les processeurs Intel x86, éviter les 486 et adopter un Pentium. Pour la mémoire, 64 Mo semblent être un minimum souhaitable (on peut faire avec moins, 16Mo par exemple), si vous ne désirez pas d’affichage graphique, mais, comme chacun sait, plus il y a de mémoire, mieux c’est. Une machine ne se limite pas à son seul système d’exploitation, d’autres logiciels sont nécessaires. Alors, bien que cette distribution prenne peu de place, 2 Go de disque dur sont souhaitable pour une installation confortable. Un lecteur de CD étant nécessaire pour démarrer, il convient de s’assurer, dans le paramétrage de la machine, que le démarrage est réalisable par le lecteur de CD. L’installation étant faite avec le concours d’un réseau, bien sûr, il convient aussi de posséder un adaptateur approprié.

Après avoir choisi la machine cible, les opérations préalables consistent à se munir du logiciel démarrant l’installation. Vous pouvez le trouver à cette adresse : http://www.debian.org/devel/debian-installer/, Ainsi que de la documentation à cette autre adresse : http://d-i.alioth.debian.org/manual/fr.i386/index.html

Aujourd’hui, 26 octobre 2004, le Debian-installer ne permet facilement que l’installation via le réseau.

Si, comme moi, vous avez l’avantage de posséder un réseau local, il faut au préalable que votre réseau possède un serveur dhcp ou que vous fournissiez au cours de l’installation l’adresse ip avec masque et broadcast, l’adresse de la passerelle qui permet l’accès à l’Internet, et l’adresse du serveur de nom. Il faut aussi de quoi identifier la machine, donc un nom pour celle ci, et le nom du domaine dans lequel elle va être placé. Pour vous, IP veut dire :

- Inter Planétaire, Immondices Puantes, ...
Reportez-vous à un article expliquant le fonctionnement des réseaux, comme, par exemple http://olivieraj.free.fr/fr/linux/information/firewall/firewall.html

- Internet Protocol,
Vous êtes sur un réseau PRIVÉ : L’adresse IP est sous la forme 192.168.nnn.nnn, ou 10.nnn.nnn.nnn (nnn sont typiquement de valeur entre 1 et 254), le masque est sous la forme 255.255.nnn.nnn (finissant trés souvent par des 0), l’adresse de réseau ressemble à l’adresse IP, mais la valeur nnn.nnn est la plus faible possible, comme 192.168.nnn.000, ou 10.0.0.0. L’adresse de diffusion (broadcast), elle, est du avec la valeur la plus forte, comme 192.168.nnn.255. L’adresse de routeur/gateway est souvent définie en première ou dernière adresse, 192.168.nnn.1, 192.168.nnn.254, ...
Vous êtes sur un réseau PUBLIQUE : Contactez votre administrateur réseau (Ouhhh la mauvaise réponse), ou bien alors, par exemple dans le cas d’une connexion téléphonique, RNIS, ADSL, utilisez en tant que super utilisateur la commande ifconfig.

Enfin, on introduit le CD dans le lecteur, et on allume la machine. Pas de fumée ? On peut donc continuer. Après un court instant, une invite nous est proposée, boot : En appuyant sur les touches F2, F3, on explore les différentes options possible. Parmi les plus importantes, la version du noyau. Si l’on ne précise rien, c’est 2.4, ou bien en tapant linux26, ce sera un noyau 2.6. Sauf quelques cas ou matériels particuliers, rien de plus ne sera à préciser. (perso=linux26 floppy=thinkpad bootkbd=fr netcfg/disable_dhcp=true)

L’ordre des questions et des réponses vont être les suivants :

  1. Choose a language : —> French - Français
  2. Choisir le pays ou région —> France
  3. Choisir la disposition du clavier —> Français
  4. Configurer le réseau —> Adresse Ip —> Masque réseau —> Adresse de la passerelle —> Adresse du DNS
  5. Configurer le nom de la machine (sans le nom de domaine)
  6. Fournir le nom du domaine, Encore un instant consacré à la détection de matériel, puis l’on enchaîne par le
  7. Partitionnement —> L’outil partman, fonctionne très bien en automatique, même si vous avez préalablement mis un disque externe sur port USB. Le disque ne possédant pas de partition, le partitionnement automatique propose quelque chose qui me satisfait entièrement, c’est à dire tout dans la même partition. En se promenant dans les menus de cet outil, on peut vérifier que les partitions sont bien déclarées et que leurs points de montage nous conviennent, etc. Copie du système de base, du CD vers la machine.
  8. Installation de GRUB sur le secteur d’amorçage.
  9. Horloge système en heure locale, ou GMT ?
  10. Utilisez vous le fuseau horaire Europe/Paris ?
  11. Mot de passe du super utilisateur et confirmation
  12. Création d’un compte utilisateur
    - nom complet
    - login (identifiant)
    - mot de passe et confirmation
  1. Méthode d’accès d’APT —> ftp (choix = CDROM, http, ftp, système de fichier)
  2. Pays du miroir et choix du site du miroir
           --> France
           --> ftp2.fr.debian.org
  1. Logiciels à installer : Après n’avoir sélectionné que la première ligne, car tout peut être fait a posteriori, c’est parti pour télécharger 520 Mo, qui vont s’installer et occuper 1.5Go sur le disque dur. Les logiciels, après téléchargement, vont s’installer. Cela peut demander de l’interactivité avec la personne qui est en train de faire l’installation, afin de les paramétrer.
  2. Paramétrage d’Exim.
           --> Smart relay; remise par SMTP ou Fetchmail
           --> nom du serveur SMTP
  1. Mapping clavier (Il me semble avoir fait des installations et ne pas avoir touché ces paramètres, et que je ne vois pas de différences.)
  2. Serveur Xserver-xfree (Merci Knoppix, un boot préalable avec cette distribution bootable peut permettre de relever des informations ou des fichiers de conf, comme XF86Config.)

Voila, l’installation est réalisée.

Toutefois, des problèmes de mapping clavier ont toujours subsisté. Rien de rédhibitoire, mais GDM, l’identification graphique, restait avec un clavier qwerty. Les consoles en mode caractères et X sont toutefois bien en azerty. Par tâtonnements successifs, j’ai trouvé que cela a un rapport avec l’installation de X11. Ma méconnaissance du système m’a empéché de rentrer dans le fichier de configuration. Et donc, après sauvegarde de celui ci, j’ai lancé l’outil de configuration de X11, xf86Config. Après avoir répondu aux questions (simples), un fichier /etc/X11/XF86Config a été généré. Il faut le copié en /etc/X11/XF86Config-4, relancer X11, et le problème est résolu.

P.-S.

Lancez-vous, surtout si cela vous semble infaisable. Utilisez un disque dur sur lequel vous ne possédez pas d’informations importantes, et vous aurez progressé dans la connaissance de votre système. Même si vous utilisez une autre distribution, plus facile à installer, quitte à effacer le résultat obtenu. Une distribution, basée sur Debian, mais trés facile a installer est apparu depuis la parution originelle de cet article. voir http://ubuntulinux.org et http://ubuntu-fr.org De la documentation traduite à http://www.ubuntu-fr.org/articles/u...

Répondre à cet article